Tribunes : Libre expression-Février 2023

Afin de garantir l’expression du pluralisme et de permettre aux habitants de connaître les différents points de vue des élus sur les affaires communales, un espace d’expression est proposé. Les textes publiés engagent la seule responsabilité de leurs auteurs.

Publié le

Cette année 2024 verra le déploiement dans notre ville des grands projets de transformation que nous annoncions lors de la campagne municipale. Des projets imaginés dans notre programme J’aime Châtillon et qui aujourd’hui sortent de terre un à un, démontrant que la qualité de votre cadre de vie est bien notre priorité.

L’apaisement du centre-ville pour en faire un véritable lieu de destination pour les Châtillonnais, un cœur de ville où l’on prend plaisir à la balade, au shopping ou à converser en terrasses, s’engage concrètement en 2024. A partir de l’été prochain, c’est toute la rue

Gabriel Péri qui va être remaniée en profondeur pour devenir une longue promenade, permettant toujours le passage de la circulation des automobiles et bus mais de manière apaisée. Plus de 90 arbres vont être plantés, la création d’une véritable trame verte permettra de désimperméabiliser les sols et de récupérer l’eau de pluie afin de lutter efficacement contre l’îlot de chaleur du centre-ville. A l’issue de la requalification de cette rue, le plan de circulation du vieux bourg sera remanié pour un cadre de vie amélioré pour tous les habitants et un quartier attractif pour les commerçants.

Les travaux de la ludo-médiathèque avancent. Après la réfection complète de la façade qui, rappelons-le, ne tenait que par d’affreux filets plastique verts en fin de vie, un grand complexe culturel rénové sera à disposition de tous les habitants, une véritable Maison de la culture digne de ce nom.

Le terrain multisports rue Gatinot vient de rouvrir ses portes, entièrement réaménagé : avec de nouveaux équipements sportifs de qualité, des espaces de détente pour les familles, tout cela avec une démarche d’aménagement environnemental exemplaire. Il faudra attendre encore quelques années pour bénéficier d’un nouveau stade nautique qui lui aussi fera la fierté des Châtillonnais mais les travaux sont engagés.

La rénovation énergétique des bâtiments est aussi un chantier au long cours qui tient à cœur à notre équipe municipale : déjà plus de 500 logements HLM rénovés quartier République, et bientôt ceux des résidences de l’Allée du Cèdre, du Cadran Solaire et de Gatinot en partenariat avec le territoire. Il en va de même avec la rénovation progressive des écoles. Et la future école maternelle Jean Jaurès 2, dont la construction démarrera bientôt, sera un modèle de haute qualité environnementale.

Châtillon se végétalise aussi, avec de nouveaux massifs et plus d’une centaine de nouveaux arbres déjà plantés, les cours d’école perdent peu à peu de leur bitume, de nouveaux espaces verts apparaitront en 2024 avenue de Paris notamment.

Les aménagements cyclables continuent de se déployer main dans la main avec le territoire Vallée Sud Grand Paris et le département des Hauts-de-Seine, en particulier pour sécuriser la Coulée verte et aménager la RD63. Le combat pour un lycée, chantier de longue haleine, avance lui aussi. La Zone des Arues va devenir d’ici l’été une Zone d’Aménagement Concertée pour un futur écoquartier qui commence déjà à se structurer. Cette ZAC va permettre à Châtillon de répondre aux obligations nationales de construction de logements mais aussi de mettre, enfin, à disposition de la Région un terrain pour un futur lycée à Châtillon, base indispensable à des discussions concrètes.

Enfin, le quartier autour du métro et de la future gare du Grand Paris se transforme lui aussi pour être prêt en 2026. Nous veillons activement à ce que cette entrée de ville se développe avec toutes les garanties de sécurité et de praticité pour les milliers de Châtillonnais qui l’utilisent au quotidien.

Travaux et chantiers se déploient dans la ville, qui certes ne facilitent pas toujours le quotidien. Mais Châtillon se transforme rapidement et sûrement pour améliorer notre cadre de vie à tous, comme promis en 2020 par notre équipe, tout en adaptant notre ville au dérèglement climatique.

Et pourtant, en parallèle, il a fallu remettre de l’ordre dans la gestion de la commune, formaliser des procédures éthiques pour mettre fin à des pratiques parfois douteuses, rénover petit à petit un patrimoine très dégradé faute d’investissements et d’entretien pendant les dernières mandatures, redresser des finances désastreuses dans un contexte international et national très compliqués. Nous portons au quotidien l’héritage de 37 ans d’une gestion court termiste sans stratégie, sans contrôle, sans suivi, qui, n’en déplaise à l’opposition municipale qui souhaite passer cet héritage sous silence pèse et pèsera encore dans les prochaines années.

Malgré tout, nous traçons le sillon des projets pour lesquels vous nous avez choisis il y a 3 ans maintenant. Pour le seul bénéfice des Châtillonnais et avec l’éthique et la cohérence que nous vous devons. Merci pour la confiance que vous nous manifestez au quotidien.

Nous vous souhaitons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2024.

Les élus du groupe de la majorité J’aime Châtillon.

Chères châtillonnais, chères châtillonnaises,
Bien vivre dans une ville équilibrée, conviviale et qui va de l’avant, voilà ce que nous souhaitons pour nous tous, aujourd’hui et demain. L’environnement législatif, réglementaire, démographique..., évolue, nécessitant des changements réguliers. Cependant, ils doivent se faire de manière réfléchie afin de ne pas rompre des équilibres souvent précaires. Pour ce faire, il convient de garder la maîtrise du maximum de décisions dans la commune, ce qui est rendu difficile par la diminution drastique de notre autonomie au profit d’un Etat tentaculaire et d’instances qui grignotent notre pouvoir. Les coopérations dans le cadre de plans concertés comme ceux conclus avec le conseil départemental nous paraissent devoir être privilégiées car nous ne sommes alors pas dépendants d’une structure qui façonne nos projets à sa manière. Châtillon 2030 mènera cette année une réflexion sur les axes d’évolution de notre commune dans tous les domaines, en concertation avec ceux qui veulent y participer.

Alain GAZO, Président de Châtillon 2030, Conseiller territorial, Conseiller municipal
chatillon2030@gmail.com

Paula DOS SANTOS, Conseillère municipale

Un autre chemin pour Châtillon !
Alors que nous entrons dans la deuxième moitié de mandat de la municipalité, nous ne pouvons que nous interroger que sur le bilan catastrophique laissé par l’équipe de Nadège Azzaz. Avec la dégradation de la qualité de vie et des services publics, Châtillon se rapproche désormais davantage de villes comme Bagneux ou Malakoff que de villes voisines comme Clamart ou le Plessis-Robinson. Pendant plusieurs années, la Maire et son équipe n’ont fait que rejeter leurs propres fautes de gestion sur leur prédécesseur sans pour autant changer de politique. Avec Nadège Azzaz, nous n’avons jamais payé autant d’impôt, mais n’avons jamais eu des services publics d’une aussi faible qualité. Un euro dépensé, ne l’est pas au service des Châtillonais, l’argent public est gaspillé. L’équipe de 100% Châtillon ne croit pas en cette fatalité, et pense qu’une autre politique est possible. Nous souhaitons à toutes et tous une excellente année 2024 fondée sur l’espérance.

David LEFÈVRE, Conseiller municipal
d.lefevre@chatillon92.fr

William THAY, Conseiller municipal
w.thay@chatillon92.fr 

Chères Châtillonnaises, chers Châtillonnais, en ce début d’année 2024 nous vous adressons tous nos meilleurs voeux de bonheur, santé et sérénité. Le dernier Conseil Municipal de 2023 était une illustration d’une gestion pour le moins chaotique qui nous interroge beaucoup sur l’avenir. Nous découvrons que la subvention de 1,1 M€ pour la sécurisation des écoles est abandonnée pour éponger de nouveaux surcoûts sur des projets en cours et que seulement la moitié de cette subvention est récupérable, d’où une perte de plus de 500 000 €. Les Châtillonnais qui constatent la dégradation de la voirie comprendront maintenant que ce n’est pas une priorité pour l’exécutif municipal. Ce point est présenté comme étant l’anticipation du transfert de la voirie au Territoire mais une telle décision ne peut être prise sans que le conseil municipal se soit prononcé pour le transfert de cette charge. Quel sera le planning d’intervention du Territoire sur notre commune où la voirie est très dégradée ? Quand seront pris en charge les travaux de sécurisation des écoles ? Autant de questions sans réponses ou garanties. Depuis le début de la mandature de la nouvelle majorité municipale, la « Non-maîtrise » des coûts des projets nous fait craindre le pire : 800 000 € de surcoût pour la Ludo médiathèque (8 M€ en tout, une gabegie alors que la réhabilitation datait de 2014), 275 000 € de surcoût pour les travaux du stade qui passent de 625 000 € à 900 000 € soit environ 50% de dérapage. Si nous cumulons à ces dérapages ceux du cinéma et celui de l’annexe administrative où le budget final a doublé, nous ne pouvons avoir que des doutes sur la gestion des projets. Qu’adviendra-t-il du projet de la nouvelle école J. Jaurès affiché à 12 M€ et celui de la rue G. Péri affiché à plus de 4 M€ alors que les derniers travaux remontent à 5 ans ? Les priorités sont-elles bien gérées ? Tous ces points auront un impact très important sur l’équilibre des dépenses communales.

Valérie DEVAY
v.devay@chatillon92.fr 
Carole GUILLERM, députée-suppléante, conseillère régionale
c.guillerm@chatillon92.fr 
Patrice HAUCHARD
p.hauchard@chatillon92.fr 
Sylvie LAFFORE-MYSLIWICE 
s.laffore@chatillon92.fr 

En kiosque